Fortnite lève 2 milliards auprès de Lego et Sony pour « le futur du metavers »

Epic Games lève 2 milliard de dollars auprès d’investisseurs, selon un rapport du Wall Street Journal. L’opération valorise Epic Games à 31,5 milliards de dollars, contre 28,5 milliards il y a un an et 18 milliards en 2020. Depuis plusieurs années, le groupe tente de maintenir un engouement autour de son jeu vidéo vedette. Fortnite, en metaverse, deviendrait un monde virtuel et parallèlement chacun peut y mener une seconde vie. Epic Games veut intensifier ses efforts car il sait que le groupe géant Facebook est aussi sur ce marché.

Ce tour de table est mené par Sony Corp, qui détient 11% d’Epic Games, et Lego Ventures, avec qui elle vient de signer un partenariat exclusif pour ses produits sur Fortnite.

Cet investissement va permettre à Epic Games de trouver de nouveaux partenaires et d’accélérer ses plans de développement.

L’expérience numérique familiale donnera aux enfants l’accès à des outils qui leur permettront de devenir des créateurs confiants, et leur offrira des possibilités de jeu incroyables dans un espace sûr et positif », entend-on dire. Les joueurs (souvent des « enfants » en vertu de la communauté Fortnite) pourront utiliser cette plateforme pour créer leur propre expérience dans le métavers.

L’industrie du jeu vidéo promet de rendre les mondes virtuels sûrs pour les enfants et de protéger leur vie privée.

Dans un effort commun, plusieurs des plus grandes sociétés de jeux vidéo au monde ont défini des « principes » qui, selon elles, protégeront les enfants et leurs familles.

Le potentiel de cette transaction est énorme pour Epic Games : Fortnite pourrait devenir un monde virtuel dans lequel les gens passeraient des heures et des heures, achetant des objets et des cosmétiques dans le jeu pour personnaliser leurs avatars. Ils pourraient également utiliser leur argent pour acheter des jeux et de la musique ou payer des abonnements à des services comme Netflix ou Spotify.

Les entreprises Fortnite, Lego et Sony cherchent à rassurer les parents qui pourraient s’inquiéter de voir leurs enfants jouer dans le métavers avec une liste de « principes » qui « garantiront » la sécurité des espaces numériques.

– Protéger le droit des enfants à jouer en faisant de la sécurité et du bien-être une priorité.

– Protéger la sécurité des enfants en donnant la priorité à leur intérêt supérieur.

– Fournir aux enfants et aux parents des outils qui leur permettent de contrôler leur expérience numérique.

En développant ce métavers, Epic Games veut intensifier ses efforts car il sait que le groupe géant Facebook est aussi sur ce marché.